Livres

ESSAIS :

1. Leo Strauss : une autre raison d’autres Lumières. Essai sur la crise de la rationalité contemporaine, Paris,  Vrin, 2005.

Prix François Furet 2006.

 

 

thumbnail of Leo Strauss and The Crisis of RationalismLeo Strauss and The Crisis of Rationalism. English translation by R. Howse, Feb 1 2014, NY, Suny Press:

Flyer

Summary

Traduction en chinois en cours. Publication prévue en 2018. East China University Press.


2. L’autonomie brisée. Bioéthique et philosophie, Paris, PUF, 2009 ( Réédition en 2014 en Poche Quadrige). Summary

thumbnail of couv_autonomie_briseethumbnail of L’Autonomie brisée

Traduction espagnole d’A. M. Pineda,  parue en juillet 2013, Bios y Oikos, El Universidad El Bosque, Bogota: La autonomia quebrada.Bioética y filosofia

thumbnail of La atonomia quebrada

« Este libro parte de la premisa de que las nuevas prácticas médicas invitan a reformular los valores y por tal motivo le apunta a un diálogo entre la bioética y la filosofía. La autora plantea: lo que está en juego es saber si queremos preservar una civilización fundada sobre los valores de la igualdad de oportunidades, de la promoción de la novedad, de la solidaridad entre generaciones y sobre el rechazo de la instrumentalización de la esclavitud o de la instrumentalización de los seres humanos. Tomado de la presentación por el Dr. Jaime Escobar Triana. »  Para comprar La autonomia quebrada  


3. La raison du sensible. Entretiens autour de la bioéthique, Perpignan, Artège, 2009. Summary

thumbnail of La raison du sensible. C. PELLUCHON


4. Éléments pour une éthique de la vulnérabilité. Les hommes, les animaux, la nature, Paris,  Le Cerf, 2011.Summary

Prix des Rencontres Philosophiques d’Uriage 2012.

Grand prix Moron de l’Académie française 2012.

thumbnail of Eléments pour une éthique de la vulnérabilité

 

Traduction espagnole université de Javeriana et El Bosque, Bogota.  juin 2015.

La ética de la vulnerabilidad designa una articulación específica de la ontología y la política que se basa en una realidad primera: la alteración de sí y la pasividad de lo viviente, que « vive de », se nutre, tiene frío, conoce el hambre y la sed, necesita la luz, el aire y envejece. Sin embargo, la ética de la vulnerabilidad no consiste única y esencialmente en rehabilitar la sensibilidad pensada como susceptibilidad al dolor, al placer y al tiempo, o como la capacidad de experimentar su vida como algo que se desarrolla bien o mal. El solo he o de tomar en cuenta la sensibilidad y la inquietud de lo viviente, así como su instinto de sobrevivencia y reproducción, bastaría para modificar los fundamentos de nuestra organización social y política, para revisar nuestro estar en el mundo, e incluso nuestra manera de pensar el tiempo en función de nuestro estar en la naturaleza.

Traduction chinoise en cours.


5. Tu ne tueras point. Réflexions sur l’actualité de l’interdit du meurtre, Paris, Le Cerf, 2013. Summary

thumbnail of Tu ne tueras point


 6. Les Nourritures. Philosophie du corps politique, Paris, le Seuil, coll. « L’ordre philosophique ».  Summary

Pourquoi la prise en considération des enjeux environnementaux n’a-t-elle pas transformé la démocratie ? Pourquoi continuons-nous d’adopter des styles de vie qui ont un impact destructeur à la fois sur le plan écologique et social ? L’échec relatif des éthiques environnementales vient notamment de ce qu’elles n’ont pas su articuler l’écologie à une philosophie de l’existence, ni indiquer le chemin d’une possible rénovation de la démocratie. C’est à cette double tâche que s’attelle Corine Pelluchon.

Sa phénoménologie du « vivre de » prend au sérieux la corporéité du sujet et la matérialité de l’existence. En envisageant tout ce dont nous vivons, non comme de simples ressources, mais comme des nourritures, l’auteur pense l’habitation de la terre comme une cohabitation avec les autres hommes et les autres espèces. L’alimentation est le paradigme de cette phénoménologie du sentir qui part du plaisir attaché originairement au fait de vivre pour montrer que, dans nos gestes quotidiens, nous sommes déjà en rapport avec tous les vivants. La justice désigne alors le partage des nourritures. La force de ce livre consiste à tirer les conséquences politiques d’une telle philosophie, en proposant un nouveau contrat social inscrivant la question animale et l’écologie au cœur de la République et permettant à la démocratie de se réinventer.

Prix Édouard Bonnefous de l’Académie des Sciences Morales et Politiques, 2015.

Prix francophone de l’essai Paris-Liège 2016.

 

Traduction japonaise en cours, Kizasu Shobo.

 

Traduction anglaise par J. Smith, à paraître en février 2019 chez Bloomsbury.

thumbnail of Nourishment vis 5


7.  Manifeste animaliste. Politiser la cause animale, Paris, Alma, 2017. Summary

thumbnail of pelluchon-animaliste-bat1Soulignant ce qui est en jeu dans la violence envers les animaux, Corine Pelluchon montre que la cause animale est la cause de l’humanité. Lutter contre la maltraitance animale, c’est prendre la mesure des dysfonctionnements d’une société fondée sur l’exploitation et désirer promouvoir plus de justice. Aussi la question animale est-elle une question politique majeure. Elle nous concerne tous, quels que soient nos positions idéologiques et les conflits d’intérêts qui nous divisent. Écrit dans un style vif, ce manifeste évite la stigmatisation et dépasse les compromis qui ne satisfont personne. La stratégie proposée consiste, à court terme, à aider les personnes travaillant dans l’élevage, l’expérimentation, l’alimentation ou la mode à se reconvertir et à innover. L’objectif, à plus long terme, est de donner aux citoyens, aux représentants politiques et aux différents acteurs de l’économie les moyens d’opérer la transition vers une société juste prenant en compte les intérêts des humains et ceux des animaux.

 

Traduction en Espagnol parue le 18 janvier 2018 ( Reservoir Books, coll. Reservoir narrativa).

La violencia contra los animales es un ataque directo a nuestra humanidad. Eso demuestra Corine Pelluchon en este breve ensayo, pragmático, controvertido y que supone una contribución radical a la ética y la filosofía política.

Luchar contra el maltrato animal es rebelarse contra una sociedad basada en la explotación, y por ello la causa animalista es una cuestión política mayor que nos concierne a todos, más allá de ideologías o conflictos de intereses.

Con un estilo vivo, persuasivo e inspirador, la autora propone un camino posible y factible para llevar el debate a la esfera política con tanta claridad y urgencia como sea posible.

Reseñas:
«Corine Pelluchon lo explica todo absolutamente bien en apenas un centenar de páginas: para ser una alternativa válida, politizar la causa animal es imprescindible.»

 

Traduction en Catalan parue le 18 janvier 2018 ( Rosa Dels Vents).

La violència contra els animals és un atac directe a la nostra humanitat. Això demostra Corine Pelluchon en aquest breu, pragmàtic, i controvertit assaig que suposa una contribució radical a l’ètica i la filosofia política.

Lluitar contra el maltractament animal és rebel·lar-se contra una societat basada en l’explotació, i per això la causa animalista és una qüestió política major que ens concerneix a tots, més enllà d’ideologies o conflictes d’interessos.

Amb un estil viu, persuasiu i inspirador, l’autora proposa un camí possible i factible per portar aquest debat a l’esfera política amb tanta claredat i urgència com sigui possible.


Traduction italienne par F. Casale Monferrato parue le 18 février 2018 (Sonda).

manifesto-animalista-141667

Siamo circondati da politici che « amano gli animali », ma cosa serve davvero per sviluppare un programma che renda felici noi e loro? La causa animalista è difficile: racconta di una vita infernale per gli animali maltrattati e richiede impegno e coerenza per quanti hanno a cuore la loro condizione. Ma è una causa generosa che si batte per un mondo migliore, meno violento e più giusto. Se prima è stata considerata integralista e poi derisa, ora è data per scontata e, quindi, irrilevante. Mai è al centro dell’attenzione pubblica. Se accettiamo di guardare in faccia la realtà, ossia che il nostro mondo è intriso di sofferenza animale, la tentazione di distogliere lo sguardo è forte: cambiare è un dovere, a partire dalle nostre abitudini di consumatori, su fino a toccare le più alte sfere del potere, quelle che stabiliscono « come devono andare le cose ».

 

Traduction coréenne en cours.

Traduction allemande en cours, Verlag Turia and Kant.

 

 


8.  Éthique de la considération, janvier 2018 Seuil, coll. « L’Ordre philosophique », 286 p. Summary

Pourquoi avons-nous tant de mal à changer nos styles de vie alors que plus personne ne peut nier que notre modèle de développement a un impact destructeur sur le plan écologique et social ni douter de l’intensité des violences infligées aux animaux?

Relever ce défi implique de combler l’écart entre la théorie et la pratique en développant une éthique des vertus. Au lieu de se focaliser sur les principes ou sur les conséquences de nos actes, celle-ci s’intéresse à nos motivations concrètes, c’est-à-dire aux représentations et aux affects qui nous poussent à agir. Quels traits moraux peuvent nous conduire à être sobres et à avoir du plaisir à faire le bien, au lieu d’être constamment déchirés entre le bonheur et le devoir?

L’éthique de la considération prend sa source dans les morales antiques, mais elle rejette leur essentialisme et s’appuie sur l’humilité et sur la vulnérabilité. Alors que Bernard de Clairvaux fait reposer la considération sur une expérience de l’incommensurable supposant la foi, Corine Pelluchon la définit par la transdescendance. Celle-ci désigne un mouvement d’approfondissement de soi-même permettant au sujet d’éprouver le lien l’unissant aux autres vivants et de transformer la conscience de son appartenance au monde commun en savoir vécu et en engagement. La considération est l’attitude globale sur laquelle les vertus se fondent au cours d’un processus d’individuation dont l’auteur décrit les étapes.

 

Traduction allemande en cours par H. Jatho, chez WBG, Wissen verbindet, à paraître en septembre 2019.

Traduction grecque en cours, éditions Polis, 2020.

 

TRADUCTION :

1.  La critique de la religion chez Hobbes de Leo Strauss, Paris, PUF, coll. « Fondements de la politique », 132 p. Présentation et traduction de Die Religionskritik des Hobbes. Ein Beitrag zum Verständnis der Aufklärung (1933-1934), in Leo Strauss, Gesammelte Schriften, Bd. III, hrsg. H. und W. Meier, Stuttgart/Weimar, J. B. Metzler Verlag, 2001, p. 263-369.

 


FICTION :

1. La Flamme ivre, Paris, Desclée de Brouwer, 1999. Summary

2. Comment va Marianne ? Conte philosophique et républicain, Paris, François Bourin, 2012. Summary

thumbnail of Comment va Marianne